Au fil des rondes : ronde 10 | Grau-du-Roi 2015

Au fil des rondes : ronde 10

Bischwiller, champion de France une ronde avant la fin !
Clichy deuxième et Bois-Colombes Troisième

IMG_1884

1ere norme de Grand-Maître pour Paul Velten (Châlons)

Vandoeuvre – Montpellier : 1 – 4. Plus rien ne semble arrêter Montpellier, assuré de son maintien depuis la veille. En bon capitaine, Glenn Flear montre l’exemple à son équipe par une victoire rapide sur Nicolas Brunner. Le 5e échiquier neutralisé, Deimante Daulyte et Silvia Collas enchaînent, et apportent deux nouvelles victoires aux Languedociens. Yuri Solodovnichenko conteste et bat Reinier Vasquez. Mais deux nulles se succédent aux 8e et 3e échiquiers. Tout espoir d’égalisation est perdu pour Vandoeuvre. Une dernière victoire de Montpellier – celle d’Aleksander Mista – viendra alourdir le score. Tout espoir n’est pas encore perdu pour Vandoeuvre qui devra impérativement ne pas perdre contre Metz lors de l’ultime ronde.

Grasse – Metz Fischer : 3 – 2. Réveil brutal des Azuréens dans un match capital pour la survie. L’enjeu rend le match électrique. Les classiques neutralisations réalisées (1er, 3e et 4e échiquiers), le sort du match va se jouer sur les 5 échiquiers restants. Les Azuréens attaquent les premiers avec les gains de Richard Pile et Bart Michiels. Mais les victoires d’Evgeny Postny et de Natacha Benmesbah laissent les deux équipes à égalité. La partie Apicella (Grasse)-Koch (Metz) devient déterminante. Malgré une défense acharnée, dans une position compromise, le Lorrain est contraint à l’abandon. Une victoire de Grasse qui brouille les cartes du maintien et laissent aux Azuréens une lueur d’espoir : il leur faudra impérativement battre Evry, et ensuite tout dépendra du résultat de la confrontation Vandoeuvre-Metz, une victoire des Messins leur permettant de coiffer Vandoeuvre au poteau…

Bischwiller – Strasbourg : 2 – 1. Les derbys alsaciens donnent chaque fois un score très serré : 1-1 pour Strasbourg-Mulhouse, 2-1 pour Bischwiller-Mulhouse, et cette 3e confrontation alsaco-alsacienne ne déroge pas à cette constante. Deux nulles rapides pour commencer, puis Bischwiller prend l’ascendant avec les victoires d’Anish Giri et de Romain Edouard. Il ne lui reste plus qu’à tenir le choc sur les échiquiers restants. La championne de France, Nino Maisuradze neutralise Louis Roos, suivie dans la foulée par Jean-Pierre Le Roux et Jean Netzer. La victoire des Bischwillerois est assurée. En fin de match, Marie Sebag réalisera l’exploit en battant Arkadij Naïditsch, sauvant de fort belle manière l’honneur strasbourgeois. Avec cette 10e victoire en 10 matchs, Bischwiller remporte son premier titre de champion de France une ronde avant la fin.

Chalons-En-Champagne – Bois-Colombes : 1 – 3. L’occasion pour Bois-Colombes de prendre sa revanche sur la saison dernière face aux Champenois qui l’avaient emporté de justesse. Après 3 nulles rapides, Pauline Guichard ouvre le compteur de Bois-Colombes. La victoire de Christian Bauer creuse l’écart, renforcé par une nulle du 5e échiquier. Tout de suite après le contrôle du temps, Michal Krasenkow maintient Châlons dans le match en infligeant sa 1re défaite à Jan-Krzysztof Duda. Finalement, Samy Shoker délivrera son équipe en battant Darko Anic. Une victoire qui assure la 3e marche du podium à Bois-Colombes. Reculant un peu dans le classement, Châlons peut toutefois se consoler en fêtant la première norme de Grand-Maître obtenue la veille par Paul Velten.

Clichy – Evry Grand Roque : 4 – 1. Le 2e échiquier neutralisé, la victoire d’Almira Skripchenko est contrecarrée par celle de Sergey Fedorchuk sur Wesley So. Clichy hausse le ton, reprend l’avantage et assure sa victoire avec les gains de Laurent Fressinet, Maxim Matlakov et Hicham Hamdouchi. Pour Evry on soulignera, outre la victoire de Fedorchuk, la performance de Sophie Milliet qui obtient la nulle face à Loek Van Wely. La 2e marche du podium est définitivement acquise aux Clichois.

Poitiers-Migne – Mulhouse Philidor : 1 – 6. Pour la plus moyenne Elo du championnat, l’enjeu est devenu individuel, chacun de ses joueurs pouvant trouver le moyen de s’offrir un exploit. Pour cette ronde, les héros poitevins sont Adrien Demuth, vainqueur de David Navara, et Romain Picard qui annule face à Grzegorz Gajewski.

Comments are closed.