Au fil des rondes : ronde 11 | Grau-du-Roi 2015

Au fil des rondes : ronde 11

Metz - Vandoeuvre : Natacha Benmesbah vs Fiona Steil-Antoni.

Metz – Vandoeuvre : Natacha Benmesbah vs Fiona Steil-Antoni.

Metz – Vandoeuvre : 3 – 3. C’est le match de la dernière chance pour les deux clubs lorrains qui luttent pour leur survie en Top 12. Seule une victoire sur ses voisins lorrains peut sauver Metz de la relégation. En revanche, un match nul sera suffisant à Vandoeuvre pour s’en sortir. Laissant au placard les classiques neutralisations de début, le match démarre sur les chapeaux de roue. Tambour battant, Vandoeuvre part à l’attaque. Une victoire rapide de Yuri Solodovnichencko ouvre le compteur des Vandopériens. Aux abords du contrôle du temps, Alexander Donchenko et Fiona Steil-Antoni donnent un large avantage à Vandoeuvre. Dans la foulée, Nicolas Brunner et Joachim Iglesias neutralisent leurs adversaires respectifs. Mission accomplie pour les Vandopériens : le match nul est assuré, et le maintien. Tout espoir envolé, les Messins ne quitteront toutefois pas le Top 12 sur une défaite et vont se battre pour revenir dans le match. Les victoires simultanées d’Evgeny Postny et de Kevin Terrieux réduisent le score au plus petit écart. En fin de match, Jean-René Koch apportera le point de l’égalisation.

Evry Grand Roque – Grasse : 1 – 1. Grasse est dans une situation particulièrement fragile. Pour se maintenir, les Azuréens doivent non seulement battre Evry, mais leur survie ne se fera qu’au prix de la défaite de Vandoeuvre face au Metz. Après la neutralisation des 3e et 7e échiquiers, Evry prend le contrôle du match en s’imposant au 1er (victoire de Sergey Fedorchuk sur Iossif Dorfman), puis au 8e échiquier (gain de Luc Bergez face à Carole Forestier). Les nulles se succèdent sur les parties restantes et entérinent la victoire d’Evry sur l’échiquier. Car une sanction administrative pour les Franciliens sur le 5e échiquier va transformer la victoire en match nul. Maigre consolation sans doute pour Grasse condamné à la relégation.

Mulhouse – Clichy : 1 – 2. Une 10e victoire acquise de justesse par le vice-champion de France 2015. Les 3 premiers échiquiers neutralisés, la bataille va faire rage sur les 5 derniers. Deux victoires d’Axel Delorme et de Pavel Tregubov donnent l’avantage aux Clichois. Un gain de Jean-Noël Riff maintient Mulhouse dans le match. Jean-Marc Degraeve en apporte un second. Mais simultanément, le gain d’Almira Skripchenko donne la victoire à Clichy.

Montpellier – Bischwiller : 0 – 3. Bischwiller s’impose logiquement avec les victoire d’Etienne Bacrot, Markus Ragger et Jean-Pierre Le Roux.  Une 11e victoire des Alsaciens qui, le titre en poche depuis la veille, ont maîtrisé de manière exemplaire leur parcours.

Strasbourg – Chalons-En-Champagne : 2 – 0. Une succession de nulles laisse le sort du match se décider sur les 5e, 6e et 8e échiquiers. Louis Roos et Eduardas Rozentalis marquent pour Strasbourg, tandis que tentent en vain de se départager Anatoly Vaisser et Paul Velten, auteur d’une extraordinaire norme de Grand-Maître réalisée avec 9 fois les Noirs en 9 rondes.

Bois-Colombes – Poitiers-Migne : 6 – 0. Evry se montre intraitable avec Poitiers-Migné. Seul Clément Picard et Clara Le Bail s’en sortent avec le partage du point. Les Poitevins dont on peut souligner la belle combativité ne partiront pas complètement bredouilles car ils rentreront à la maison avec une norme de MI, celle de Sébastien Tranchant.

Comments are closed.